Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kinésithérapie

Sauvons les ours polaires et engraissons les requins!

Publié le 10 Septembre 2013 par Kiné Ronchon in Assistant

Je vous avais déjà parlé de N. concernant les timbres et sa radinerie inouïe doublée de mauvaise foi.

Mais parlons plutôt de N. le généreux et de son sens inné du don de soi, nan je plaisante, ce N. n’existe pas ! En tout cas pas dans ce monde ou N. se sent saigné par les charges que nous, assistants, lui créons !

Il faut y remédier, et pour cela il possède une arme : l'interrupteur !

En effet, c'est en partant en guerre contre les pertes énergétiques qu'il réussira à solder le crédit de sa toute dernière machine d'endermologie.

Je vous plante le décor : je travaillais dans une salle d'environ 5m² au fond du cabinet, et quand je dis au fond c'est dans tous les sens du terme, elle était au fond du couloir, et enfoncée dans le jardin sur laquelle elle donnait par une sombre meurtrière. Bien entendu, puisqu'elle était à moitié enterrée, elle était très humide et possédait de jolies remontées capillaires cachées avec un petit coup de peinture de temps en temps. La grande qualité de cette salle était tout de même son exposition : plein sud ! Mais c'était sans compter les immeubles périphériques qui cachaient le moindre rayon de soleil.

Cette magnifique salle il fallait la chauffer et l'éclairer. Oui mais doucement !!!

Chaque matin j'allumais un petit radiateur électrique afin de mettre la salle à température, et j'allumais la lumière.

Mais voilà entre deux patients j'avais le malheur de laisser la lumière allumée et de ne pas diminuer le chauffage...

Il est vrai que les 3 bonnes minutes, pour raccompagner Mme X jusqu'à la sortie, lui dire au revoir, et accueillir M. Y en le sortant de sa lecture de Voici pour lui demander de me suivre au bout du couloir, auraient pu, ou plutôt auraient dû être économisées !

C'est pourquoi N. ne reculait devant rien et sortait subtilement d'une de ses salles pour aller baisser le radiateur et éteindre la lumière durant la passation de patients qui se tramait plus loin.

A mon retour je le voyais sortir de ma salle prétextant ne pas trouver l'électro ou autre chose...

C'est bien N., tu viens de gagner en un an d'effort, l'équivalent de la consommation d'une LED ayant fonctionné non stop durant ce même temps : 1 Watt...

Plus tard nous parlerons de l'éclairage de la salle d'attente ainsi que de son chauffage...là aussi ça vaut le coup !

Commenter cet article