Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Kinésithérapie

Articles avec #patients etranges catégorie

Un supo en utilisation locale

Publié le 16 Février 2014 par Kiné Ronchon dans Patients étranges

C'est l'hiver, madame B. a très mal aux oreilles et tousse énormément depuis une semaine...

Je la revois le lendemain de sa visite chez l'ORL. Je ne me souvenais plus qu'elle avait vu son ORL la veille, mais aujourd'hui une chose est sûre c'est qu'elle est encore plus sourde qu'à l'accoutumé!

C'est infernal, il faut crier pour obtenir une réponse aujourd'hui. Je lui demande donc si elle a vu son ORL?

Elle me répond que oui et qu'il lui a prescrit un drôle de médicament pour sa bronchite sur-infectée en plus des antibiotiques.

Ah bon et quoi donc?

Elle me montre la boite qu'elle a rapporté de la pharmacie: Bronchodermine (suppositoires)...

En me retournant vers elle je lui dis que oui ça va sans doute la décongestionner rapidement avant que les antibiotiques ne fassent le boulot...

En lui disant cela je me penche près de son oreille pour me faire entendre et c'est alors que je remarque une pâte visqueuse qui s'échappe de son conduit auditif.

Il semble s'en échapper un parfum boisé et parfumé

Je lui demande ce que c'est en craignant le pire, effectivement elle avait inséré un suppositoire dans chaque oreille...

Elle tente alors de m'expliquer son raisonnement que je résume comme ça:

MAUX D'OREILLES ==> visite chez l'ORL ==> médicaments ==> traitement forcement local...

Pas idiot non?

commentaires

Manoir et vieille folle

Publié le 29 Novembre 2013 par Kiné Ronchon dans Patients étranges

Manoir et vieille folle

Changeons un peu en quittant nos derniers cas sociaux, et partons voir ce qui se passe dans les maisons cossues.

Je suis donc appelé à voir une patiente grabataire dans un manoir. C'est son aide de vie que j'ai eu au téléphone. Celle-ci m'indique que la clé est dans la boite aux lettres sous des prospectus et que l'ordonnance se trouve sur la table de sa chambre.

Je me rend donc à l'adresse indiquée, il pleut des cordes, nous sommes en plein mois de novembre, et le tonnerre gronde.

Je me dépêche donc de trouver la clé dans cette fichue boite aux lettres complétement rouillée, et cours me mettre à l'abri en traversant le parc dans le noir.

Après avoir ouvert une lourde porte je pénètre dans le vestibule, seuls les éclairs me permettent de me diriger pour trouver un interrupteur...

Bien sur je ne savais pas qu'il s'agissait de ce type de maison au téléphone... j'aurai du demander des précisions quant au chemin à emprunter dans la propriété pour trouver la vioque!

C'est donc avec un grand: "C'est le kiné!!" que je compte bien entendre une voix en retour pour me guider.

Pas de réponse... Alors au boulot, on se tape toutes les pièces et différents salons.

Après avoir visité ce petit Louvre, je constate qu'une chose peut me mettre sur la bonne piste! la température du couloir. Elle augmente doucement, les radiateurs semblent chauffer dans ce coin je suis donc dans la bonne aile...

J'ouvre la lumière d'une pièce et tombe nez à nez avec la patiente qui portait cette chemise de nuit très connue... Mais si souvenez vous, cette chemise de nuit flanelle blanche avec le col marin en vichy rouge...

Toujours pas? Si je vous dis que la patiente avait le même visage profondément ridé, que l'actrice qui portait cette chemise de nuit, ça ne vous reviens toujours pas?

Tellement ridé qu'on aurait dit qu'il était scarifié... comme:

Manoir et vieille folle

Ah! Ça y est vous voyez!

Sauf que vous, vous êtes bien assis dans votre fauteuil, devant le PC, moi j'y étais pour de vrai!

Je n'ai donc pu laissé échapper un cri viril s'apparentant à celui de Ruby Rhod dans le 5ème élément!

http://www.youtube.com/watch?v=J-Rs8zn-tog&hd=1

Après cette grosse peur il s'avère que ma patiente est très sympa, mais elle semble incapable de marcher...

Fin de la séance de gymnastique au lit, je lui demande où se trouve l'ordonnance et elle m'indique la table au fond de la chambre. Je m'y dirige pour la prendre,je la saisie et un courant d'air vient me rafraichir le dos... je me retourne et second cri d'effroi, la patiente est debout derrière moi!

A ce moment rien ne va plus, elle ,qui semblait grabataire il y a deux minutes, se retrouve sur ses jambes en train de marcher vers moi comme un zombie qui aurait trouvé un déambulateur, le tout dans la lumière blafarde que nous offre sa lampe de chevet...

Elle commence à me dire qu'il y a quelqu'un derrière les rideaux! que cette personne sait pour les enfants!

Je lui demande tremblant se que sait cette personne tout en longeant le mur pour rejoindre la porte la plus proche...

Elle me répète que la personne sait pour ce qu'elle a fait aux enfants, puis elle me montre la cheminée et me dit: "ils sont tous dans ces pierres..."

Un éclair flashe la pièce j'en profite pour prendre une fois de plus mes jambes à mon cou (cf Ghost of Mars) en pensant que ce dernier l'aura suffisamment aveuglé pour qu'elle ne puisse se repérer!

J'avoue ne pas avoir été professionnel en ne lui proposant pas de l'aider à se recoucher et en verrouillant la barrière de son lit médicalisé. Il aurait pu lui arriver quelque chose...

En courant pour sortir, tout un tas de choses horribles me traversent l'esprit sur cette maison, notamment ce parc qui semble ressembler bien plus à un cimetière la nuit...

commentaires

La folie du cuivre...

Publié le 10 Novembre 2013 par Kiné Ronchon dans Patients étranges

La folie du cuivre...

Vous connaissez tous The Big Bang Theory? Cette joyeuse bande de scientifiques que l'on retrouve en train de discuter autour d'un ascenseur en panne (au passage: 3 docteurs en physique, un ingénieur, et personne ne sait réparer se fichu ascenseur...).

Et bien moi les ascenseurs en panne, ça me connait! En général ils sont tellement pourris que je préfère prendre les escaliers.

Mais ce jour là c'était au sixième étage que je devais me rendre, le tout juste après le déjeuner alors je suis un peu feignant et je décide de prendre l'ascenseur.

J'appuie donc sur le bouton d'appel, rien ne se passe. Après une seconde tentative, toujours rien... Pas un bruit et pas une lumière signalant mon appel...

Tant pis, aujourd'hui les 6 étages sont pour moi, j'ai connu pire...

Une fois arrivé sur le bon palier, je vois la porte de l'ascenseur ouverte mais sans l'ascenseur, uniquement un trou vertigineux de 6 étages.

Les gars de la maintenance doivent être en train d'opérer alors je passe mon chemin et entre chez mon patient.

C'est mercredi: le jour de enfants.

Justement ils sont chez leurs grands-parents et aujourd'hui c'est atelier bricolage dans le salon! Ils dénudent le cuivre de l'énorme et long faisceau de l'ascenseur qu'ils ont dépouillé le matin même...

Pas de petit profits... Et tant qu'on peut emmerder les autres locataires...

commentaires

Une kiné respi riche d'enseignement.

Publié le 24 Octobre 2013 par Kiné Ronchon dans Patients étranges

Je me rends, avec 10 minutes de retard, chez un nouveau patient de 3 ans qu'il faut voir pour une kiné respi soit disant urgente.
La maison est énorme et se situe dans une ville très chic de seine saint denis (oui ça existe!), je sonne, j'attends, personne... Au bout du 5ème coup de sonnette, une fenêtre s'ouvre, et big mama m'insulte en arabe... Je me suis trompé de maison? J'appelle donc la mère, je suis au bon endroit, celle ci me dit qu'elle se trouve au bout la rue, elle est partie chercher son fils au centre aéré qui se trouve à 200m dans la même rue, elle fait vite.


10 bonnes minutes plus tard, une BMW X6M E71M immatriculée CR-000-XX (soit 129000€ sans option) se gare juste devant moi. Là je me dis c'est du lourd, ils vont chercher leur fils à 200m en cramant 2L d'essence avec ce monstre...


Le père sort de la bagnole, il a 40 bonnes piges et ressemble à un mafieux.

La "mère" sort à son tour, elle porte sur elle pour au moins 20000€ de prothèses mammaires et autres pièces de tuning corporel vulgaire, réalisant un hybride entre Zahia et Nabila.


Nous entrons donc dans la maison, au cours de la séance j’aperçois beaucoup de Hi-fi et autres home cinémas dans différentes pièces de la maison.
Au final le gamin n'était pas encombré, je suis venu pour rien, vient alors le moment du paiement:
- Votre ordonnance n'est pas prescrite à domicile, pourquoi avez vous exiger de voir un kiné à domicile?
- On ne voulait pas attendre dans une salle d'attente avec plein d'autres personnes malades...
- C'est vrai que le centre aéré c'est mieux pour votre enfant... Vous allez devoir me réglé le déplacement qui ne vous sera pas remboursé.
- Ah bon?!
- Oui ce n'est que 4€ ne vous en faites pas. Et pour la mutuelle vous avez quoi?
- Ben la CMU... Donc de toute manière vous n'avez pas le droit de nous faire payer!
- Écoutez moi bien avant que je m'énerve, vous réglez la séance comme il se doit ou je parle de votre cas à la CPAM!

- ...

Bizarrement j'ai reçu le paiement entier de la séance.

commentaires

Ghost of Mars

Publié le 15 Mars 2013 par Kiné Ronchon dans Patients étranges

Voici une rencontre que j'aurais préféré ne jamais faire.

Je me souviens de cette patiente de l'automne 2010 qui me fait encore froid dans le dos. Je la voyais chez elle suite à un AVC. Dès son retour de l’hôpital nous effectuons ensemble un bilan complet autour de sa pathologie, mais une chose attire vraiment mon attention : ses dents.

Vous vous souvenez peut-être de ce film de science fiction plutôt médiocre : Ghost of Mars. Sorti en 2001, l'affiche de ce film présentait un personnage effrayant mélangeant Marilyn Manson et un bouffeur de viande ne possédant que des canines tel un T-Rex...

La phrase d'accroche de ce film était : Vous n'en reviendrez pas...

Idem avec ma patiente, j'ai bien failli ne jamais en revenir...

Je vous plante le décor, nous sommes dans une maison cossue située dans une impasse en bord de fleuve, le quartier est clame, beaucoup trop peut être. La décoration est franchement à chier, et le ménage laisse penser que la maison n'a pas été habitée depuis plusieurs années. Pour vous donner une idée on voit encore mes pas imprimés dans la poussière recouvrant leur moquette à l'odeur de moisi... L'odeur de moisi, voici ce que ça sent, mais cette odeur est comme la madeleine de Proust, elle me rappelle quelque chose de plus précis,mais que je n'arrive pas à retrouver... Ça y est j'y suis ! C'est cette même odeur qu'il y avait chez mes grands parents, lorsque mon grand père perdait une brebis et qu'elle restait trop longtemps au soleil en attendant la société d'équarrissage.

Le début de la séance se passe toujours de la même manière, le mari de ma patiente vient toujours m'ouvrir la porte et la referme systématiquement derrière moi comme pour ne rien laisser entrer ou plutôt sortir...

Il est gras et libidineux, on dirait DSK avec 20ans de plus ; il possède la même dentition que sa femme. Il m’accueille toujours avec la braguette ouverte et s'empresse de retourner dans son bureau pour s'y enfermer et regarder je ne sais quel site porno sur internet ! (note à moi même : cesser de le saluer en lui serrant la main, un large sourire sera amplement suffisant)

Cela fait maintenant une petite dizaine de séance que nous faisons ensemble, tout se passe bien, je décide donc de nous lancer à l'attaque des escaliers.

Nous débutons par la descente des marches menant au sous-sol. Je n'aurais jamais du descendre. Pourquoi ne pas monter en premier ?

L'odeur dont je vous parlais précédemment se fait de plus en plus forte, et je me retrouve gêné par des mouches qui commencent à nous tourner autour alors que nous essayons de nous concentrer sur ce nouvel exercice.

La descente s'achève, l'odeur est insoutenable, et la lumière se fait rare, je saisi alors l'interrupteur pour allumer la lumière. C'est un néon qui ne veut pas s'allumer, il ne fait qu'émettre une lumière stroboscopique, ce qui suffit à me laisser entrevoir la pièce dans son ensemble.

Nous sommes dans une pièce d'environ 10m² où tout est parfaitement ordonné, ce qui contraste fortement avec l'étage supérieur...

Au fond il y a deux blocs d'étagères de rangements remplies de viandox ! À vue de nez il y a une bonne centaine de bouteilles.

Le reste des murs est recouvert d'ossements et de carcasses en tout genre ! On se croirait dans les catacombes. Tout est bien ordonné, les fémurs de poulets avec les fémurs de poulets, les côtes de porcs avec les côtes de porcs, etc.

Le seul désordre visible réside sur la table au milieu de la pièce, où attendent patiemment plusieurs carcasses encore non triées...

Face à cette vision d'horreur je m'empresse d'aider ma futur ex-patiente à remonter les marches.

Son mari nous attend en haut des marches, c'est la première fois que je le vois sortir de son bureau durant une séance, est-ce pour la féliciter de ses progrès ou bien pour m'ajouter à leurs trophées ?

Ouf ! Il semble féliciter sa femme, je lui dis que s'il veut il peut la prendre comme je le fais pour l'aider à marcher.

Il s'essaye à cette pratique.

Je lui dis que c'est bien, qu'il se débrouille bien. Pendant ce temps ma voix se fait de plus en plus lointaine, jusqu'à finir ma phrase dans un claquement de porte. Je me suis carapaté rapidement, le laissant avec sa femme au milieu du couloir, espérant qu'il ne la lâche pas pour me poursuivre. Ni une ni deux j'escalade la clôture entourant le jardin puisqu'il avait refermé la grille derrière moi comme d'habitude. Enfin en dehors de cette maudite maison, je suis pris de panique, c'est que nous sommes dans une impasse, je n'ai pas fais demi-tour en me garant et c'est le 16 du mois. La rue est partagée entre ceux qui ont changés leur voiture de côté et ceux qui attendent un PV, la marche arrière est trop périlleuse. Je m'empresse de faire mon demi-tour et de quitter cette maudite impasse. Une fois sorti d'affaire je m’aperçois que j'ai tout fait en apnée et que j'ai encore cette odeur de putréfaction en arrière goût dans la bouche...

Bizarrement, aucun coup de fil de leur part pour tenter de comprendre ce qui m'avait pris, comme s'ils savaient quel était le problème. J'ai aussi laissé tombé la facturation des 9 AMK 9 + IFN, c'est pour moi, je suis bon prince...

Rétrospectivement et en écrivant ces lignes je me dis toujours que ma réaction fut la bonne, même si elle peut vous laissez penser que je suis froussard, honnêtement je n'avais pas envie d'en savoir plus...

commentaires

Pour Chtite Blonde et Ethel Quinais

Publié le 3 Janvier 2013 par Kiné Ronchon dans Patients étranges

Ahahhh!

Vous pensiez être les seules, vous les kinés de sexe féminin! Lourdement fantasmées par vos patients libidineux, trop souvent harcelées par des patients se trouvant irresistibles!

Et bien vous ne serez plus jamais seules! Je rejoins votre ligue!

Voici l'histoire qui m'est arrivée l'an dernier:

Cela faisait un an que je m'occupais 2 fois par semaine d'un patient avec un lupus.

Celui çi devenait de plus en plus aveugle.

Sa femme, toujours présente malgré sa responsabilité de cadre dans une grande entreprise française (ayant le plus grand taux de suicide annuel), possédait un visage porcin mais aimant.

Elle s'occupait donc amoureusement de son mari qui ne faisait aucun effort!

Je pense qu'elle en a eu ras le bol, le jour où elle se décida à prendre une aide à domicile. Ainsi elle pouvait se changer les idées en allant travailler un peu.

Je ne la voyais plus lors de mes visites chez ce patient. Mais soudain à la fin d'une séance, l'aide à domicile me donna une enveloppe en me disant: "c'est de la part de sa femme".

Cette lettre devait être un renouvellement d'ordonnance sans aucun doute.

Mais non...

C'était un petit mot d'amour...je vous laisse le découvrir.

Je dois dire que j'ai eu du mal à croire que c'était sa femme qui ait rédigé ce mot à la vue du nombre de fautes d'orthographe... (je ne suis pas un expert dans cette dicipline mais il y a des limites tout de même)

Bref ce petit mot est hilarant et me rappelle Ellie Semoun, dans ses petites annonces, tendant des messages à la télévision à coté de son mari aveugle...

La vérité fut connue plus tard: il s'agissait en fait de l'aide à domcile, qui, morte de honte, m'avait tendu ce mot en mentant sur l'origine de l'auteur...

Pour Chtite Blonde et Ethel Quinais
commentaires

Une kiné respi qui vous fait dire non à l'absence de sport...

Publié le 3 Janvier 2013 par Kiné Ronchon dans Patients étranges

Vous connaissez sans doute le canular de Lafesse, où il se fait passer pour une vieille dame habitant dans la plus haute tour de la défense, ayant besoin d'un plombier courageux car l'ascenseur est en panne?

Et ben voiçi l'histoire du kiné appelé pour une kiné respi suite à une opération du coeur d'une petite fille de 7ans... Elle rentre chez elle après son séjour à l'hopital, mais l'ascenseur est en panne. Quoi de mieux pour tester ses nouvelles performances cardiaques que de gravir les escaliers jusqu'à son domicile au 15ème!! (Nan là je déconne, les parents l'ont porté...)

Mais ils n'ont pas épargné le kiné qui une fois le déplacement fait en bas de la tour, se retrouve face à l'interphone qui lui crachote un vague: "c'est au 15ème, sans....bip... bip... bip..."

Et Merde, c'est pour moi... 2 semaines de traitement journalier, et la sécu n'a pas prévu d'indemnité de déplacement vertical...

Une kiné respi qui vous fait dire non à l'absence de sport...
commentaires

Kinactol mieux que Biactol?

Publié le 4 Octobre 2012 par Kiné Ronchon dans Patients étranges

Voiçi ce qui m'arrive de manière régulière avec certains patients dont l'hygiène semble douteuse,

Vous avez tous déjà rencontré des patients dont l'odeur vous repousse, ceux qui transpirent l'alcool, la clope, le café, voir l'urine et autres joyeuses productions intestinales...

Vous avez tous déjà rencontré des patients qui ne se lavent que très rarement voir pas du tout, et qui quand vous les massés, vous laissent de petits rouleaux de crasse sous les doigts...

Mais ceux qui sont plus rares, sont ceux avec des points noirs qui n'attendent que la séance de massage pour craquer leur poche de sébum sous vos doigts....

Jugez-en par vous même....Ahhhh quel beau métier!!

Splendide laché de sébum sur une épaule avec rupture de coiffe

Splendide laché de sébum sur une épaule avec rupture de coiffe

Magnifique euh.... tronc, ou branchage coincé dans l'epine iliaque postero supérieure! Ah non c'est mou, c'est bien du sébum!

Magnifique euh.... tronc, ou branchage coincé dans l'epine iliaque postero supérieure! Ah non c'est mou, c'est bien du sébum!

commentaires

Les jeux paralympiques

Publié le 30 Août 2012 par Kiné Ronchon dans Patients étranges

C'est l'ouverture des jeux paralympiques, et j'ai un athlète pour l'équipe de france!

Je me souviens d'un moment plutôt génant (pour moi, car le patient n'est jamais géné lui...)

C'était pendant les jeux olympiques de londres, je m'occupais d'un patient hémiplégique: monsieur D.

Durant notre séance d'étirement pour éviter de s'embeter nous avions mis la TV afin de regarder les JO, c'était le beach volley feminin!

Monsieur D, aphasique au plus au point, me regarde en secouant la tête pour me signifier que les programme est de qualité!

Seulement, monsieur D. n'a pas fait que secouer la tête, il a aussi monter le filet...

Il s'en est suivi un violent priapisme durant le reste de la séance...

commentaires

La patiente du jour:

Publié le 29 Août 2012 par Kiné Ronchon dans Patients étranges

La journée avait pourtant mal débutée: 45 min de retard après 3 patients chiants... Mais là j'ai retrouvé le sourire!

Je monte les escaliers de l'immeuble où se trouve ma patiente.

Je suis un peu inquiet car les pompiers sont en bas de l'immeuble mais ce n'est peut être pas pour elle...Une fois arrivé au second je me retrouve face à la porte de l'appartement de la patiente qui a été défoncée par les pompiers. Mme L se trouve dans la chambre, et semble avoir très mal au ventre:

- Que vous arrive-t-il?

- J'ai très envi de faire pipi mais je n'y arrive pas et la douleur m'empêche de me déplacer, alors j'ai appelé les pompiers...

- Vous refaite un globe vésical?

- Non pas vraiment... me répond le pompier qui écarte une de ses jambes pour laisser entrevoir une bouteille en verre dont l'étiquette se perdait dans son vagin...

Je n'ai pu lire que Hein...

Alors selon vous: Heinz ou Heineken?

commentaires
1 2 > >>